Études médicales inaccessibles : quelles alternatives ?

etudes médicales

Si vous envisagez de faire des études de médecine, vous avez certainement entendu parler du fameux concours PACES, peut-être même l’avez-vous déjà passé sans succès. Épreuve incontournable pour démarrer la deuxième année de médecine, le PACES est un concours extrêmement sélectif. Et en cas d’échec, nombreux sont ceux qui se résignent à redoubler la première année de médecine et à retenter leur chance. D’autres optent pour la réorientation et ce parfois avec de bons résultats et d’excellentes aptitudes. Et si ce concours n’était pas la seule porte d’entrée à des études médicales ? Découvrez comment accéder aux métiers de la santé sans concours.

ESEM France, une nouvelle chance de poursuivre des études médicales

Les études de santé en France sont régulées par le numerus clausus. Cette mesure adoptée depuis 1971 permet de limiter le nombre d’étudiants pouvant accéder aux métiers de la santé. D’où la mise en place du PACES. Un échec à ce concours ultra sélectif ne veut donc pas dire que vous êtes inapte à poursuivre des études de médecine. Pour vous donner une chance de poursuivre les études que vous avez toujours voulu, ESEM France a conçu différents programmes vous permettant d’avoir une formation médicale. En partenariat avec des universités de médecine en France et en Europe, l’ESEM vous offre une opportunité unique d’exercer un métier dans le domaine médical en adéquation avec vos aptitudes.

Plusieurs spécialisations au choix

Vous n’avez pas besoin d’échouer au PACES avant de découvrir les formations proposées par l’ESEM France. Dès l’obtention du baccalauréat, sur dossier et lettre de motivation, vous pouvez entamer l’une des formations proposées. Vous avez le choix entre la pharmacie, la médecine dentaire, la kinésithérapie ou une formation en sport et santé. Selon vos aptitudes, vous pouvez également faire le choix d’une formation paramédicale telle que la naturopathie. L’institution vous conseille au mieux pour vous permettre de faire le bon choix. Pour les étudiants en réorientation PACES en particulier, ils ont la possibilité d’étudier la spécialisation de leur choix dès la première année d’études. Et les diplômes délivrés sont reconnus au même titre que ceux délivrés par les universités publiques françaises.

Des diplômes reconnus en France et en Europe

L’ESEM dispose de campus en France, en Espagne, au Portugal et en Irlande. Toutes les universités partenaires de l’institution délivrent des diplômes reconnus par l’Union Européenne selon les accords du processus de Bologne. Aussi, quelle que soit la formation choisie, vous obtenez bien au terme de votre cursus un diplôme d’État européen et vous êtes en mesure d’exercer votre métier en France et partout ailleurs. Chirurgien-dentiste, pharmacien, bio ingénieur, kinésithérapeute… Ces métiers ne sont plus aussi inaccessibles qu’on veut vous le faire croire.