Les vertus antiseptiques et cicatrisantes du baume du Pérou

baume du Pérou

Le baume du Pérou dispose d’énormes qualités médicinales. Utilisés depuis des lunes par les Indiens d’Amérique du Sud, cet arbre et ses vertus ont depuis la fin du XVe siècle traversé la mer pour être connus des Européens. Quelles sont les propriétés du baume du Pérou ? Nous allons l’expliquer dans ce texte en commençant par définir cette substance, puis en développement ses différents pouvoirs curatifs et ses effets secondaires.

Qu’est-ce que le baume médical du Pérou ?

Le baume du Pérou provient d’un arbre dénommé le baumier qui se trouve en Amérique latine, plus précisément au Venezuela, au San Salvador et en Colombie. L’arbre à feuilles persistantes mesure environ 15 m. La résine est extraite par incision. Sa dénomination découle d’une confusion qui remonte au XVIe siècle. En effet, à cette époque, les Espagnols acheminent la résine de cette plante via le port péruvien. Le Myroxylon pousse un peu partout en Amérique centrale, au Mexique et dans la partie nord de l’Amérique du Sud. Le genre Myroxylon a été décrit à l’origine en 1753 par Linné, une telle description a été faite en utilisant un spécimen récolté dans la province de Carthagène (à l’époque où Tolú se trouvait dans la province de Cartagena), et l’a nommé Toluifera balsamum. Le  Myroxylon fut d’abord établi par le naturiste suédois Linnæus Filius en 1781, quand il décrivit Myroxylon peruiferum à partir d’un spécimen récolté par le prêtre espagnol et botaniste Mutis en Amérique du Sud. Le latex des arbres Myroxylon est la source du baume du Pérou et du baume de Tolu (qui diffèrent dans la production). Son baume est connu pour ses propriétés antiseptiquescicatrisantes et anti-inflammatoires.

L’utilisation du baume de Pérou

On utilise la résine pour parfumer le tabac, les boissons, les pâtisseries, les vins, les liqueurs, d’épices, etc. Elle est aussi un fixateur et fragrance en parfumerie grâce à sa douce odeur vanillée. Il se trouve donc un peu partout dans les aliments et les parfums. On le retrouve également dans les produits dentaires et le savon. Il est à noter que les chercheurs ne sont pas encore arrivés au bout de leurs travaux concernant l’étude de toute l’utilité du baume de Pérou. Il est constitué d’esters de cinnamique et d’acide benzoïque, vanilline, styracine. Le suc présente des vertus cicatrisantes et antiseptiques. Les Indiens d’Amérique ont depuis longtemps reconnu les pouvoirs de cet arbre. En Europe, comme nous l’avons ce sont les Espagnols qui l’ont fait connaître. Et durant la Première Guerre Mondiale, il a même été incorporé à la première formule du Laboratoire Dermophil Indien pour soigner les soldats contre les brûlures et les gerçures causés par le froid. La crème réparatrice du baume du Pérou est utilisée pour soigner la peau par exemple très sèche ou encore comme lotion hydratante. On retrouve aussi ce produit dans l’univers du vétérinaire.

Les précautions à prendre

Le baume du Pérou se présente comme un produit très utile pour différents maux du quotidien. Cependant, il est aussi très prisé dans le monde du cosmétique notamment celui de la parfumerie. Son utilisation nécessite fois des précautions, car elle peut entraîner des réactions allergiques de contact. Il est important de bien suivre les consignes données par les spécialistes. En France d’ailleurs, ils sont nombreux à l’avoir écarté de leurs prescriptions à cause de ses contre-indications et effets secondaires. Afin de limiter les risques, la Commission européenne a décidé en 2005 de restreindre son utilisation pure en tant qu’arôme dans les parfums et les cosmétiques. Il peut encore être employé comme extrait et distillat, mais est limité à 0,4 %. Avant de consommer les produits à base de Myroxylon Pereira, nous vous conseillons de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue afin de vous éviter toute gêne et tous les inconvénients sur votre santé.

Pour votre santé mangez 5 fruits et légumes par jour et si vous êtes fumeur, il faut considérer d’arrêter de fumer.