Sommeil : les Français ne dorment pas assez !

Un bon sommeil permet à l’organisme de fonctionner normalement, et est essentiel pour rester en bonne santé. Un manque de sommeil perturbe le rythme de vie et les relations sociales, et peut être source d’accidents.

Malheureusement, avec la vie actuelle toujours sous pression, à courir derrière le temps, où la technologie a de sérieux impacts sur la durée normale du sommeil, ont changé les habitudes du  sommeil ont changé, et dormir est souvent relégué au dernier plan.

A force de devoir ou vouloir effectuer certaines activités, c’est le sommeil qui est souvent sacrifié pour gagner plus de temps.

La durée moyenne de sommeil des Français est passée en dessous des 7 heures recommandées selon le baromètre de Santé publique France. Une situation qui met les spécialistes en alerte, et qui doit aussi inquiéter les Français dans leurs habitudes de sommeil.

6H45 : temps de sommeil moyen des Français

Un sommeil suffisant permet une bonne récupération physique et psychologique. Les besoins peuvent cependant être différents d’une personne à une autre, et la durée idéale du sommeil peut varier selon qu’une personne appartienne à la catégorie des gros dormeurs, moyens dormeurs ou courts dormeurs. Une personne peut avoir besoin de 12h de sommeil par jour et une autre, juste 4H pour être en forme et vaquer à ses occupations quotidiennes.

La norme posée par les chercheurs et spécialistes est de 7h à 8h par jour minimum pour ne pas fragiliser l’organisme, et éviter la baisse de vigilance liée au manque de sommeil.

Si en 2010 le temps de sommeil moyen des Français était aux alentours de 7h, ce chiffre est actuellement passé à 6h34 en moyenne en semaine (7h12 le weekend), soit une moyenne de 6H45 par nuit.

Les spécialistes n’hésitent pas à faire part de leurs inquiétudes face à  cette baisse importante des heures de sommeil de la population Française, en –dessous de la barre des 7h.

 

L’évolution technologique : un des facteurs importants qui incitent à ne pas dormir

Les distractions diverses issues de l’évolution technologique conduisent souvent à une négligence du sommeil.

Dans un monde toujours plus connecté, l’utilisation de l’écran au quotidien fait partie intégrante des habitudes à presque tous les âges. Smartphone, tablette, pc de bureau ou portable, etc, autant d’objets à écrans lumineux qui participent à la fois à stimuler le cerveau et l’horloge biologique. Souvent générateurs d’interactions, ces objets empêchent l’accès à un bon sommeil, et ôtent l’envie de dormir, une fois leurs utilisateurs plongés dans leurs activités.

Les Français ne font pas exception à cette réalité.

Si les jeux vidéo étaient depuis longtemps les plus pointés comme empêchant ceux qui y sont accros, en particulier les jeunes, à dormir normalement, actuellement le boom des réseaux sociaux a des impacts encore plus importants sur le sommeil.

Sur les 4,2 milliards d’internautes (55% de la population mondiale), 3,4 milliards utilisent les réseaux sociaux, avec 3,2 milliards en utilisation sur mobile. Et les utilisateurs des réseaux sociaux sur mobiles ou tablettes ont tendance à le faire une fois dans leur lit, avant de dormir. Une habitude qui est en concurrence avec le sommeil. Naviguer sur le web ou sur les réseaux sociaux stimule le système nerveux  et active les centres d’éveil. Il devient alors difficile de retrouver le sommeil après.

Le travail : une des raisons principales qui réduit le sommeil des Français

Dans de nombreux domaines, le travail peut amener à rentrer tard ou à des horaires décalés.

Certains métiers exigent à être joignables à n’importe quelle heure de la nuit, particulièrement au téléphone. Ce qui peut souvent perturber le sommeil.

Travailler en horaires décalés nécessite une certaine vigilance pour ne pas sombrer dans les divers troubles psychologiques et maladies diverses liées au manque de sommeil.

Plus de 5millions de Français se lèvent à 4 heures du matin pour rejoindre leur lieu de travail, et rentrent tard la nuit ou au petit matin après un travail nocturne. Souvent, il s’agit des infirmiers, les pompiers, les conducteurs de transport, etc.

Vivre à contre-courant est loin d’être facile. Généralement, à la fatigue s’ajoutent les contraintes familiales, le stress, les divers rendez-vous administratifs ou liés à la santé, etc. qui accumulés représentent des risques sérieux pour la santé.

 Les effets d’un manque de sommeil


Les personnes se focalisent souvent sur l’alimentation ou encore la forme physique pour leur bien-être, sans faire attention à leur sommeil. Pourtant, le manque de sommeil peut avoir des effets dévastateurs non seulement sur la santé mais également sur le comportement et la vie quotidienne.

– Les conséquences sur la qualité de vie

Au niveau psychologique, une personne qui a mal dormi a du mal à se concentrer dans son travail ou activité, et devient vite irritable. La diminution de la capacité de concentration induit à une réduction des performances au travail, ce qui peut mettre en péril le poste que la personne occupe.

La  mauvaise humeur, le changement d’émotions ou encore l’impulsivité peuvent amener les entourages et collègues à s’éloigner de la personne, ou même provoquer des différences.

Même les décisions prise, notamment au niveau professionnelles peuvent ne pas être raisonnables à défaut de concentrations.

Par ailleurs, les accidents de la circulation, mais aussi de travail peuvent survenir par manque de vigilance due à la fatigue.

Le manque de sommeil peut alors peser lourd sur la qualité de vie quotidienne d’une personne notamment ses rapports amicaux, familiaux, sociaux, mais aussi professionnels.

– Les conséquences sur la santé

Obésité, perte de mémoire, diabète, maladies cardiovasculaires, etc. sont autant de maladies pouvant être générées par le manque de sommeil ce qui conduit rapidement à un surpoids.

Une personne qui ne dort pas suffisamment a tendance à grignoter et à manger plus d’aliments caloriques.

Le manque de sommeil répété peut provoquer une diminution de  la sensibilité de l’insuline et provoquer le diabète. Pour ceux qui sont déjà diabétiques, le manque de sommeil peut engendrer des complications de la maladie.

Le trouble de sommeil chronique est souvent associé à l’hypertension, aux maladies coronariennes, à l’infarctus ou encore à l’arythmie.

La fatigue induite par le manque de sommeil a aussi des impacts sur la mémoire. Elle fonctionne moins lorsqu’une personne manque de sommeil.

Comment bien dormir ?

Face aux nombreux risques causés par le manque de sommeil, il est important de trouver des solutions pour les éviter, de garder une bonne santé physique et psychologique, et de soigner les rapports sociaux, familiaux, amicaux et professionnels.

Ceux qui travaillent à des horaires décalés doivent privilégier le sommeil récupérateur, avec un certain rituel pour le coucher.

Il est important de recréer une ambiance de nuit dans la chambre : faire en sorte que la pièce soit bien sombre (utiliser des rideaux occultant si nécessaire), avec une température de 18°, et mettre des bouchons d’oreilles si besoin.

Pour l’endormissement, instaurer un rituel calmant et relaxant pour le corps comme une douche avant de se coucher afin de bien régler la température du corps, une petite tisane pour se détendre, etc.

Pour ceux qui sont en poste du petit matin (de 5H à midi par exemple), faire une petite sieste une fois à la maison peut aider, tout en gardant les mêmes horaires du coucher qui ne doivent pas aller au-delà de 22H.

Pour réguler l’horloge interne, il est conseillé de s’exposer de temps en temps à la lumière de l’après-midi, en fonction de l’emploi du temps au travail.

Manger sainement et à des heures régulières

En fin de journée, il est important de manger léger et d’éviter tout stimulants comme les plats épicés, tout ce qui est sucré, et le café.

Dans la vie quotidienne, privilégier les fruits et légumes, et éviter les plats trop gras.

–          Horaires réguliers du coucherRespecter la même heure du lever et de coucher permet au corps de réguler automatiquement l’arrivée du sommeil à un horaire régulier tous les jours. Faire du sport

Faire de l’activité physique permet d’accéder à un bon sommeil. Le corps a besoin de bouger et la tête de décompresser, de déstresser.