Comment préserver la bonne santé de ses reins chez une personne âgée ?

Dénicher des tables de massage de qualité professionnelle
Mobilier médical : dénicher des tables de massage de qualité professionnelle en ligne
octobre 7, 2019
Douleur post coelioscopie
Comment réduire la douleur à l’épaule après une coelioscopie?
octobre 10, 2019
Reins médical

 Beaucoup de personnes âgées n’accordent pas une grande importance à leur santé rénale. Pourtant ces deux filtres en forme d’haricot remplissent un rôle crucial dans l’élimination des déchets de notre corps. En France, 3 millions de personnes souffrent d’une maladie rénale chronique. Et environ 85.000 sont arrivées à des stades très avancés de la maladie où les reins ne fonctionnent plus correctement et la greffe ou la dialyse sont les seules solutions envisageables. D’ailleurs, il est possible d’éviter ce point d’irréversibilité ou au moins ralentir son apparition. Au cours de cet article nous verrons avec Jean-Pierre Giolitto, comment garder ses reins en bonne santé.

L’adoption d’une bonne hygiène de vie

Qui dit bonne santé rénale dit bonne hygiène de vie, et cela implique une alimentation saine, la consommation d’une quantité suffisante d’eau ainsi que la pratique d’une activité physique (la marche par exemple).

Afin de garantir le bon fonctionnement des reins, qui consiste à réabsorber et filtrer l’eau dans notre organisme, il faut boire un litre et demi d’eau par jour au minimum. Si on transpire trop ou qu’on pratique une activité physique, il faut boire un peu plus.

Côté alimentation, il faut accorder une attention particulière à ce que l’on mange. Pour cela Jean-Pierre Giolitto recommande d’éviter la consommation des aliments industriels et des plats très salés qui entraînent l’hypertension, le pire ennemi des reins.

L’idéal serait de miser sur les aliments frais notamment les fruits et les légumes en privilégiant ceux qui contiennent moins d’acides et plus alcalins, comme la carotte, l’ail, le chou, le citron et la banane. Il faut aussi modérer sa consommation de viande, poisson et des œufs pour ne pas fatiguer ses reins.

La pratique d’une activité physique

La pratique d’un sport d’endurance constamment contribue grandement à la réduction de la pression artérielle. Mieux encore, le sport nous permet de rester en bonne santé physique et mentale tout en limitant les risques de développer une maladie rénale.

L’idéal serait de s’entraîner une heure 3 fois par semaine, mais si on n’a pas assez de temps une trentaine de minutes par jour fera l’affaire. Si le sport n’est pas votre tasse de thé, vous n’êtes pas obligé de vous inscrire dans une salle et opter pour la marche, la natation ou le vélo. L’essentiel est de pratiquer régulièrement et à la bonne intensité.

Dernier point, la consommation excessive de l’alcool et de tabac peuvent multiplier par 3 le risque de souffrir de telles maladies. Ainsi, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la prise des médicaments sans avis médical nuisent grandement aux reins.

Pour conclure, il importe de souligner que l’insuffisance rénale ne provoque des symptômes qu’en atteignant un stade assez avancé. Pour cela, Jean-Pierre Giolitto recommande à toute personne ayant une mauvaise hygiène de vie de se faire dépister une fois par an. Si on est âgé de 60 ans ou plus, une surveillance régulière est indispensable. En ce qui concerne le dépistage, il peut être fait par un médecin traitant ou par la médecine du travail.