Contre les douleurs cervicales :quelques petits exercices à faire au quotidien :

Se protéger des douleurs cervicales est indispensable, même au bureau, avec de petites astuces. Les douleurs cervicales peuvent être très fortes et invalider concrètement des activités quotidiennes et de la sérénité. Il est important de comprendre leur origine avec un diagnostic sûr et d’être conscient qu’on peut s’aider avec des exercices simples et de petites précautions. La douleur cervicale peut affecter les structures osseuses, nerveuses, musculaires, vasculaires ou ligamentaires de la colonne vertébrale avec des effets importants qui vont bien au-delà de la douleur des 7 premières vertèbres qui lui donnent son nom.

Respiration correcte, muscles bien rangés et pas de panique

La douleur cervicale a pour principal compagnon la raideur dans les mouvements. Elle empêche d’avoir l’agilité habituelle pour effectuer les activités quotidiennes les plus simples et  bloque à la seule pensée de la sentir augmenter.
La douleur, et même la peur de l’exacerber, raidit et fait prendre les mauvaises postures qui sont principalement du ressort du diaphragme. Cela empêche ainsi de respirer calmement, et fatigue davantage les autres muscles.
On ne doit jamais oublier que la colonne vertébrale, et plus généralement le squelette, est l’armure, qui est soutenue par les muscles, et qu’il faut en prendre soin.

Un bon thérapeute et beaucoup de bon sens

Quelle que soit l’origine des douleurs cervicales, un coup de fouet, un coup de froid (le torticolis commun), l’arthrose, la dégénérescence d’un ou plusieurs disques intervertébraux ou la prise de positions incorrectes dans la journée, il est bon de faire l’effort de suivre les instructions du médecin ou thérapeute, tant en phase aiguë que quotidienne.
Les premiers exercices à redécouvrir sont ceux à effectuer soit debout, soit assis. On peut par exemple, en se levant, tourner la tête plusieurs fois lentement du centre vers la droite puis vers la gauche, en prenant soin de garder la tête droite, en regardant l’horizon et sans forcer le mouvement, très calmement.
Ou, toujours en position verticale, on peut décontracter les muscles du cou et des épaules en joignant les paumes des mains et, en gardant les avant-bras droits devant, pousser vers le centre. Ou bien, dans la même position, saisir les doigts d’une main avec ceux de l’autre et les tirer vers l’extérieur.

S’exercer également au bureau

Communément, il y a les douleurs cervicales dues aux mauvaises positions habituelles “au bureau”, celles que beaucoup de gens prennent lorsqu’ils passent de nombreuses heures à travailler à un bureau ou devant un ordinateur. Ce qu’on peut se rappeler de faire, c’est de varier notre posture et, de temps en temps, de faire quelques petits exercices pour soulager la fatigue des muscles habituels, les soulager du poids et les renforcer.

On peut aider les muscles du cou avec des exercices d’étirement ou de mouvement, par exemple en inclinant la tête plusieurs fois sur le côté droit, toujours calmement et sans forcer, et en plaçant la main droite sur l’oreille et en tirant la tête vers l’épaule droite. Et on peut alors répéter vers le côté gauche.
on ne doit pas oublier les épaules ! Par exemple, on peut laisser les bras pendre le long de la chaise, inspirer et lever les épaules vers les oreilles, puis expirer en ramenant les bras en arrière. Ou bien, en gardant les mains sur les accoudoirs de la chaise. On peut essayer de se lever et de se redresser sans vraiment se lever. On va donc travailler les muscles des épaules, de l’abdomen et du dos.

Une petite récompense, un bon oreiller.

Nous récompensons nos efforts de travail quotidiens avec un oreiller adapté à nos problèmes. Du coussin cervical classique, à ceux avec un cadre central simple ou viscoélastique, en passant par les coussins à double vague ou à mémoire. Nous pouvons faire beaucoup de choses même en dormant pour aider nos muscles à se détendre et à adopter la meilleure position pour nous.