Dr Didier Mennecier, hépato-gastroentérologue et addictologue

Norbert Paquel – Délégué général d’Edisanté
mars 10, 2017
Risques informatiques (1) : Méfiez vous des arnaques en ligne
mars 10, 2017

Je suis hépato-gastroentérologue hospitalier et lors de ma pratique quotidienne, je suis amené à proposer des examens complémentaires comme des coloscopies, des gastroscopies et des ponctions biopsies hépatiques ; je dois expliquer des pathologies complexes et prescrire des traitements parfois difficiles et longs. Mes besoins sont donc de pouvoir fournir des explications claires pour certaines pathologies en hépatologie et en gastroentérologie, de préciser les risques et les bénéfices des examens complémentaires et pour certains traitements.

Il y a quelques années : je prenais une feuille de papier (comme probablement la majorité de mes confrères) et je faisais un schéma, plus ou moins bien. Je remarquais que le patient utilisait ce schéma afin d’orienter ses questions qui étaient plus précises et surtout, il voulait garder ma feuille qui était plutôt un « brouillon »… Ma première réalisation a donc été de mettre dans l’Intranet de l’hôpital où j’exerce, une base de données d’images de pathologies digestives. Ainsi je peux montrer des images aux patients lors de mes explications et je leur donne des schémas déjà imprimés.

Hepatoweb.com

Comme cette démarche était bien appréciée par le patient, je décidais de passer à la vitesse supérieure et d’utiliser le support qu’est Internet. J’ai donc crée en 2000 un site Internet : Hepatoweb.com. Mon idée était de proposer des informations complémentaires consultables sur Internet par les patients ainsi qu’une base de données universitaires de FMC pour mes collègues. Le site a évolué au fil des années et est devenu un site très complet, avec plus de 4 000 pages vues par jour. Ce site possède des fiches pratiques expliquant les maladies, des images et même depuis quelques mois des films.

Ma consultation est donc devenu progressivement très pratique et didactique pour le patient qui peut avoir le maximum d’informations. Ainsi, lorsque je propose une coloscopie, le patient récupère des documents explicatifs et peut aller sur le site après ma consultation où il y a une synthèse sur la coloscopie, avec ses objectifs et ses risques. Il peut voir des images des pathologies et même visionner un film sur les préparations pour la coloscopie. Tous les examens complémentaires sont ainsi présentés sur le site (coloscopie, CPRE, gastroscopie, PBH).

En suivant le même raisonnement lorsqu’un patient vient me consulter pour une hépatite virale C, il semble difficile d’expliquer cette pathologie en une fois. En effet, le patient n’a pas tous les éléments théoriques en main, il aura plutôt tendance à me poser des questions pratiques. Ainsi cette première consultation est plutôt pour moi un premier contact qui me permet de lui demander ce qu’il a lu ou vu sur sa maladie, de lui donner des documents explicatifs et de lui demander d’aller sur mon site pour compléter ses connaissances.  Je lui donne rendez-vous 15 jours après et je me retrouve devant un patient avec des connaissances plus précises. Notre discussion est donc plus orientée, il comprend les termes plus précis (génotype, réponse virale, rechuteur…) et surtout il a mieux appréhendé le principe du traitement. Je sais qu’il va mieux adhérer à celui-ci. Lorsque le traitement a débuté, je sais qu’il peut déjà utiliser le matériel car il a vu sur le site des films ou des diaporamas présentant l’utilisation de ces médicaments.

Filmsmédicaux.org

Voyant l’apport de ces informations en ligne pour le patient, j’ai décidé d’étendre cette idée à toutes les spécialités médicales. J’ai donc crée le site Filmsmédicaux.org depuis quelques jours.  Ce site se résume très bien par la phrase suivante : « les examens complémentaires en médecine expliqués par le film ». Ce site est tout neuf, je dois maintenant, avec l’aide des confrères d’autres spécialités, concevoir les films. Beaucoup sont déjà d’accord et trouvent l’idée très intéressante.