Innovation : Un bloc opératoire 100% RFID

Strasbourg a choisi BlueTag pour protéger ses nouveau-nés !
mars 9, 2017
Nouvelles références pour BlueLoc
mars 9, 2017

MBBS est une société suisse créée il y a six ans et spécialisée dans les technologies RFID placées sur du métal. MBBS fournit des solutions pour le secteur de la santé d’identification et de traçabilité des dispositifs médicaux (paniers et containers de stérilisation, instruments chirurgicaux, DMI, endoscopes, autoclaves, etc). Le tag RFID vient se souder sur l’instrument et reste insensible aux agressions chimiques et mécaniques. Il est ainsi garantit pour 2 000 cycles de stérilisation (ce qui correspond à la durée de vie de l’instrument). MBBS est partenaire d’un certain nombre de fabricants mais ne vend pas directement aux hôpitaux pour des questions de conformités à la réglementation européenne.

Une fois intégré sur un dispostif médical stéril, le tag RFID garantit la traçabilité complète, depuis le fabricant du DMS jusqu’au patient, en passant par le distributeur, la stérilisation et le bloc opératoire. Il peut s’interfacer avec n’importe quel logiciel du marché. Demain un bloc chirurgical pourra alors être 100% RFID. D’une part, patient et personnel soignant seront identifiés grâce à leurs bracelets et badges RFID et d’autre part, les instruments de chirurgie seront traçés grâce aux tag RFID (spécifiques aux métaux). Il sera alors possible en cas de contamination de remonter en amont: chaque instrument pouvant être relié individuellement au patient, il sera possible de croiser l’historique complet de chaque instrument utilisé (stérilisation, maintenance, réparations). Les premières applications déployées aujourd’hui (à Lille, à Montreuil) portent sur la traçabilité de la stérilisation des paniers.

L’enjeu est de remplacer les codes-barres utilisés actuellement par des tags RFID. Et, au delà des questions propres à la traçabilité, la RFID peut révéler bien d’autres vertus comme celle de résoudre le problème de pénurie des Ìnfirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’État (IBODE), de plus en plus rares. Ces derniers pourraient alors être remplacés, grâce à la RFID, par des infirmiers avec une formation de stérilisation, pour préparer les boîtes d’instruments chirurgicaux.