L’effet de la levure de riz rouge sur le cholestérol

Laits pour nourrissons
Laits pour nourrissons : effectuez ses commandes dans une pharmacie en ligne
février 4, 2020
Médicaments
Médicaments et produits parapharmaceutiques : achetez simplement et rapidement en ligne depuis chez vous
février 6, 2020
Levure de riz rouge

Les compléments alimentaires vous aident à prendre soin naturellement de votre santé. Parmi ces compléments, ceux à base de levure rouge ont une efficacité reconnue. En effet, des études ont prouvé que cette levure utilisée par la médecine traditionnelle chinoise, est capable de faire baisser le taux de mauvais cholestérol, le LDL (low density lipoprotein), responsable du bouchage progressif des artères et donc d’accidents vasculaires.

L’histoire ancienne du riz rouge

La levure rouge est un champignon de taille microscopique cultivé sur du riz. C’est donc un produit totalement naturel. Cette levure est très appréciée dans les pays asiatiques, où, elle est utilisée comme colorant alimentaire du fait de son rouge intense. Elle sert également à assaisonner les marinades, les poissons, les viandes, les légumes etc. Mais, la levure de riz rouge est également connue depuis des siècles, pour ses propriétés médicinales et en particulier, pour son action contre le cholestérol. En Occident et pour faciliter son utilisation, elle est proposée sous forme de gélules disponibles, par exemple, sur le site www.laboratoire-lescuyer.com.

Des bienfaits démontrés

L’analyse chimique de la levure démontre qu’elle contient de la monacoline K également connue sous le nom de lovastatine. Il s’agit d’une molécules de la famille des statines, qui est capable d’empêcher la synthèse du cholestérol. En choisissant des compléments alimentaires à base de levure, vous avez la certitude d’avoir une dose suffisante de monacoline K. Des études scientifiques ont démontré que la levure rouge cultivée sur le riz a une action contre l’hypercholestérolémie mais également contre l’hyperlipidémie. L’hyperlipidémie désigne la présence excessive de graisse dans le sang et se traduit par un taux élevé de triglycéride. D’ailleurs, depuis 2012, les autorités européennes autorisent les fabricants de gélules contenant cette levure à mentionner son action anticholestérol. Bon à savoir : l’hypercholestérolémie et l’hyperlipidémie ne provoquent aucun symptôme, pendant des années. Et, lorsque les symptômes (douleurs aux jambes et à la poitrine) se manifestent, le rétrécissement des artères est déjà très élevé, de l’ordre de 70 à 90 %. Il est donc important de réaliser un bilan sanguin régulièrement, pour inverser le processus et éviter ainsi un accident cardiovasculaire.

Bien utiliser la levure anticholestérol

Pour une action efficace, il est important de respecter la posologie et la durée mentionnées sur les compléments alimentaires. En effet, pour une action efficace, les autorités sanitaires préconisent une dose minimale de 10 mg de monacoline, par jour. Les effets positifs se font sentir après un mois d’utilisation. Ils sont encore plus importants, si la prise de compléments s’accompagne d’un rééquilibrage de l’alimentation et d’une activité sportive. À noter : si des médicaments anticholestérol ont été prescrits par un médecin, il ne faut pas arrêter le traitement sans lui en parler. Par ailleurs, il faut savoir que la levure rouge est bien tolérée par l’organisme. Cependant, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou qui allaite, chez les personnes souffrant de maladies des reins ou hépatiques ainsi que chez celles ayant une hypersensibilité aux statines. Cette hypersensibilité se manifeste, le plus souvent, par des douleurs musculaires, des crampes et une sensation intense de fatigue musculaire. En dehors des cas où elle est déconseillée, la levure issue de la culture sur le riz peut avoir des effets secondaires. Mais, ils sont rares et sans gravité. En effet, elle peut provoquer des troubles digestifs ou des étourdissements. Ces troubles cessent, d’ailleurs, dès l’arrêt du traitement.