Les pannes informatiques coûtent 440.000 euros l’heure aux entreprises européennes

PC Tools lance Desktop Mechanic 2.0
mars 9, 2017
La Fédération LESISS appelle à la concertation
mars 9, 2017

Global Switch, l’un des principaux fournisseurs de data centres de dernière génération, publie les résultats d’une enquête réalisée à l’échelle européenne. Celle-ci révèle que les interruptions de service informatique coûtent en moyenne 440.000€ de l’heure aux entreprises. Cette enquête arrive également à la surprenante constatation que les entreprises sont près de la moitié (47%) à héberger leur infrastructure informatique stratégique dans leurs locaux de bureaux au lieu de limiter les risques en privilégiant des installations ad hoc.
Parmi les entreprises interrogées, 50% des prestataires de services estiment qu’une indisponibilité informatique d’une heure peut représenter un coût compris entre 14.634€ et 73.156€. Juste après, les organismes financiers sont 23% à estimer ce coût dans une fourchette comprise entre 74.654€ et 146.387€ et ils sont 19% à le chiffrer entre 147,782 et 731,646€ C’est d’ailleurs ce dernier secteur qui semble le plus attentif à la continuité de l’activité. C’est lui aussi qui fait le plus appel à des environnements informatiques ad hoc, parce que ceux-ci satisfont aux impératifs de refroidissement et de capacité électrique imposés par les nouvelles technologies tout en offrant une sécurité physique optimale.

À l’inverse, dans d’autres secteurs, les entreprises interrogées semblent moins se soucier de leurs pannes informatiques et mettent donc moins de moyens en œuvre pour les éviter. Ainsi, 62% des laboratoires pharmaceutiques hébergent leur infrastructure informatique dans des immeubles de bureaux et c’est également le cas de 55% des entreprises du secteur online. Cette dernière constatation est d’ailleurs particulièrement surprenante sachant que, pour ce secteur, une simple panne d’une heure risque de paralyser toute l’activité et se solder par plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros en manque à gagner. On constate cependant d’importantes disparités d’un pays à l’autre.

Ainsi, si la totalité (100%) des entreprises allemandes indique que limiter leurs interruptions de service représente leur principal critère pour choisir le lieu d’hébergement de leur infrastructure informatique, leurs homologues britanniques ne sont que 80% à adopter cette attitude. Or cette constatation est particulièrement préoccupante lorsqu’on sait que 21% des entreprises d’Outre-Manche estiment qu’une indisponibilité informatique d’une heure risque de leur coûter plus de 1.463.620€. Les entreprises françaises sont quant à elles, 32% à affirmer qu’une interruption de service informatique leur coûte de 14.600€ à 73.200€.

Malgré les importantes répercussions financières des pannes informatiques, il est alarmant de noter que 10% des sondés ne prennent pas en compte l’hébergement physique de leur système informatique dans leur plan de continuité de l’activité. Or c’est là une attitude qu’Alexandre Safronoff, directeur commercial de Global Switch en France, enjoint à reconsidérer : «Sachant que le coût des interruptions de service est en moyenne de 440.000€ par heure, les entreprises européennes doivent réagir et prendre conscience qu’il est vital de prémunir leur infrastructure informatique contre les pannes. Or, même si certains secteurs et pays sont déjà sensibilisés à cette question, elles sont néanmoins encore près de la moitié à mettre leur patrimoine informaique en danger. Pour limiter ce risque et éviter des conséquences financières désastreuses, les directions informatiques doivent accorder plus d’importance à l’environnement physique où elles décident d’implanter leur infrastructure stratégique.»