Décès d’un proche : les premières démarches à effectuer

Assurance maladie : le guide de la prévoyance obsèques
mai 8, 2017
médicaux en France
Pourquoi y-a-t-il de plus en plus de déserts médicaux en France ?
mai 20, 2017

Le décès d’un proche entraine l’accomplissement de nombreuses démarches d’ordre administratif. Malgré la douleur, il faut agir car plusieurs formalités doivent être réglées dans les 24 heures après le décès. L’agence de pompe funèbre accompagne les proches tout au long de cette épreuve et les aide dans l’organisation des funérailles.

Dès qu’une personne est décédée il faut demander à un médecin d’établir un certificat de décès. Celui-ci permettra d’obtenir l’acte de décès auprès de la mairie dans la commune où la personne est décédée. La demande d’acte de décès doit s’effectuer dans les 24 heures suivantes. Puis, les proches devront  sélectionner une agence de pompes funèbres qui va se charger de l’organisation des funérailles. Il ne faut pas hésiter à demander plusieurs devis de pompes funèbres car les prix sont variables. Si une personne externe peut vous aider dans vos choix, profitez-en car dans ce moment douloureux il n’est pas facile de juger objectivement la situation. Inhumation ou crémation selon http://www.guide-obseques.com/ sont les deux possibilités qui s’offrent à vous si le défunt n’a pas laissé ses dernières volontés.

Si une personne décède dans une maison de retraite, un centre de soins ou un hôpital, la déclaration de décès s’effectue automatiquement par application de la loi (la loi n° 2009-526 du 12 mai 2009). L’entreprise de pompes funèbres  que vous avez choisie, peut aussi se charger de la déclaration de décès. Pour accomplir cette démarche, la personne en charge doit présenter son passeport, le livret de famille, une pièce d’identité du défunt et le certificat médical attestant du décès. Si le défunt est de nationalité étrangère, il faut présenter sa carte de séjour.

L’entreprise de pompes funèbres se charge d’organiser les funérailles. Les proches doivent choisir le type de cercueil (obligatoire pour la crémation comme pour l’inhumation) et acquérir une concession au cimetière si le défunt est inhumé. Les pompes funèbres se chargent d’organiser le convoi funéraire et la mise en bière. Les proches doivent rédiger l’avis de décès publié dans la presse et le faire part de décès envoyé à la famille et aux amis pour les informer du décès. Si le défunt a souscrit une prévoyance obsèques, la situation est plus simple car les dernières volontés sont détaillées dans le contrat. Les proches doivent uniquement rechercher le contrat obsèques et contacter l’entreprise de pompes funèbres en charge des funérailles. Vérifiez aussi si le défunt n’a pas laissé un testament quelque part.