La Fédération LESISS appelle à la concertation

Les pannes informatiques coûtent 440.000 euros l’heure aux entreprises européennes
mars 9, 2017
Le GIP-DMP confirme son attachement aux expérimentations
mars 9, 2017

Dans un contexte de mise en oeuvre d’un partage d’information généralisé de santé, la Fédération LESISS se félicite des efforts déployés pour le lancement du dossier médical personnel (DMP). Exprimant toutefois ses vives inquiétudes en écho à un récent changement de stratégie sans concertation, et de ses conséquences préoccupantes, LESISS annonce la publication prochaine d’une note destinée à aider la Puissance Publique à réorienter le projet au bénéfice de l’intérêt général.

Depuis près de 18 mois institutions et industriels spécialisés, professionnels de santé et associations de patients sont mobilisés, aux côtés de la maîtrise d’ouvrage publique (GIP DMP) pour assurer la mise en oeuvre de ce projet essentiel pour notre pays.

Sur le plan de l’interopérabilité, entre autres, ces acteurs soutiennent depuis deux ans les travaux internationaux de définition des standards nécessaires à la mise en oeuvre du DMP, qui permettent désormais son alimentation en données médicales de toute nature, sa consultation ou son transfert d’un hébergeur à un autre.

En dépit de cette dynamique positive, un brusque changement de stratégie a été récemment annoncé, assorti d’un infléchissement des objectifs initialement annoncés, qui doivent faire l’objet d’ une officialisation prochaine.

L’expertise des membres de la Fédération LESISS, leur connaissance des acteurs de terrains et des contraintes liées à un projet industriel de l’ampleur du DMP, la conduisent à exprimer ses vives réserves au sujet des nouvelles modalités envisagées.