“Proposer un service orienté et améliorer la couverture vaccinale”

Itesoft et le Groupe Braun Médical collaborent
mars 24, 2017
Relation Patient/Praticien: les nouveaux usages de la connexion multimédia permanente
mars 24, 2017

Pour quelle raison avoir crée monpass santé?

Laurent Caredda: La vaccination constitue aujourd’hui un enjeu de santé publique majeur. Tout le monde est concerné. Aujourd’hui en France, seule 40% de la population est à jour dans ses vaccinations. Nous avons donc décidé, conjointement avec la Mutuelle Générale, de créer monpass. santé afin de proposer un service orienté vers la santé du patient et qui vise à améliorer la couverture vaccinale.

En quoi consiste monpass. santé?

Patrick Sagon: Aujourd’hui, le premier service proposé par monpass. santé est le un carnet électronique de vaccination. Monpass. santé intègre deux services. Le premier est le calendrier vaccinal dématérialisé. Ce système permet le suivi des vaccinations et garantit à l’adhérent un accès permanent à ses données. L’utilisateur peut configurer des alertes, sms ou mails, pour être averti des vaccinations et rappels à réaliser. L’autre service proposé est celui de la consultation en ligne des remboursements de santé.
Monpass. santé est un service accessible gratuitement via une carte à puce personnelle et sécurisée. Il suffit juste à l’utilisateur de souscrire au service, via le site de la Mutuelle Générale. Une fois la demande enregistrée, la personne reçoit sa carte et un lecteur personnel de carte. Après installation, l’utilisateur n’a plus qu’à naviguer au sein de son espace personnel.
Le praticien, quant à lui, n’a besoin que du lecteur Sésam-Vitale. Grâce au carnet électronique de vaccination, le médecin prend connaissance de la liste des vaccins de son patient.

Sur quelles technologies s’appuie monpass. santé?

Laurent Caredda: Il a fallu trois ans de développement pour élaborer mon pass. santé, sans compter les dix années de recherche en cryptologie et signature électronique. La carte à puce sécurisée CcleyrisT s’appuie sur des technologies de pointe avancées avec une sécurité accrue. Ces technologies sont supérieures à celles utilisées pour les Cartes Bleues. Nous utilisons la cryptologie, la signature électronique et une infrastructure à clé publique (PKI) qui assure la confidentialité, l’authentification et la non-répudiation des données. Les données médicales sont anonymes et codées. Enfin, nous hébergeons les données médicales et les mises à jour effectuées par les médecins font l’objet d’un protocole SSL (Secure Sockets Layers). L’adhérent, quant à lui, dispose d’un code PIN pour assurer son authentification lors de l’utilisation à domicile.

Qui sont les bénéficiaires de ce service?

Patrick Sagon: Afin de faciliter l’intégration du service monpass. santé, nous avons mis en place un déploiement en deux phases. Depuis Septembre 2007, monpass. santé est mis à la disposition de 60.000 personnes, adhérents (volontaires) salariés du Groupe France Télécom et leurs ayant-droits.. La deuxième phase aura pour but la généralisation courant 2008 vers à tous les autres collaborateurs du groupe France Télécom et leurs ayant-droits, soit 245.000 personnes.

La Mutuelle Générale a collaboré avec Almerys, filiale d’Orange Business Services. Avez-vous travaillé avec d’autres personnes?

Patrick Sagon: Le carnet de vaccination a également été réalisé avec la collaboration d’un comité scientifique. Les experts se sont penchés sur l’ergonomie d’usage, sur la pertinence médicale de monpass. santé mais également sur l’interopérabilité avec le logiciel Axilog utilisé par les médecins pour éviter toute ressaisie d’informations. Le comité a donc veillé à la mise en conformité vis-à-vis de la réglementation et au bon fonctionnement du service.

Selon vous que peut apporter un service comme celui-ci?

Laurent Caredda: Ce service permet aux utilisateurs de se familiariser avec les services de santé en ligne. Une fois que les gens se sont appropriés ces services, ils ne peuvent plus s’en passer.

Patrick Sagon:
Très concrètement, monpass. santé permet à l’utilisateur de ne plus s’encombrer de supports papier. Il lui suffit d’imprimer pour que cela constitue une valeur probante.Plus largement, monpass. santé permet à la Mutuelle Générale de se différencier des autres acteurs de l’assurance santé, en proposant des services innovants à forte valeur ajoutée qui, demain, outre le carnet de vaccination, pourront être le carnet dentaire, le carnet optique ou le dossier médical d’urgence.