Ciel facilite l’accès au logiciel de gestion

Pour bien traiter un patient, traitez bien ses données
mars 10, 2017
Lizette Cazellet – Responsable formation/Consultant – FORMATICSanté
mars 10, 2017

C’est une véritable chasse aux “mauvaises” habitudes qu’engage l’éditeur Ciel. Celles qui poussent les petits entrepreneurs, artisans, professions libérales et créateurs à bidouiller des devis et des factures sur Word et à passer des heures à retracer leur comptabilité sur Excel ou, pire encore, à se passer de tout support informatique pour leur gestion! Après avoir mené des études qualitatives poussées, Ciel a découvert l’évident: l’entrepreneur ne dispose ni de la connaissance informatique, ni du temps nécessaire pour se former à la maîtrise d’un logiciel de gestion, dont le seul intitulé l’effraie.

“Ciel s’est dont remis une nouvelle fois en cause et a révisé complètement l’interface de ses logiciels de comptabilité et facturation en tirant notamment partie des nouveautés proposées par la plate-forme Windows Vista et d’Internet”, explique Antoine Henry, le président de Ciel. À nouvelle gamme, nouveau nom on ne peut mieux trouvé: “Ciel Facile”. “Avec elle, nous visons le million d’entreprises qui n’ont jamais utilisé un logiciel de gestion en leur proposant une solution encore plus facile que nos gammes “Millésime” et “Évolution”. La preuve: elles sont utilisables en moins de quinze minutes, tel qu’indiqué sur les boites des produits”, assure Henry Benamram, le directeur marketing et responsable.

De fait, “Ciel Facturation Facile” s’avère très simple à utiliser. Sans aucune connotation métier (l’utilisateur aura par la suite le loisir d’évoluer vers des gammes plus poussées et intégrant une dimension métier), l’interface de départ propose de effectuer quatre tâches: créer un devis, réaliser une facture, gérer le règlement des clients et éditer un rapport de ventes. D’un clic, l’utilisateur choisit son client et, automatiquement, le logiciel remplit les champs du devis ou de la facture. Idem en ce qui concerne le choix des articles ou tâches à réaliser (un masque de saisie permet d’enrichir les descriptions faites) pour calculer les totaux et autres lignes liées aux remises ou à la TVA. Autre innovation intéressante: l’outil est doté d’un moteur de recherche interne “Trouvtoo” permettant de récupérer dans les fichiers du logiciel toutes les informations relatives, par exemple, au nom du client et (grâce à Google Desktop installé avec le logiciel) sur le disque dur de l’ordinateur ou sur le Web. “Ciel Compta Facile” fonctionne suivant un principe identique et avec la même facilité. Là, l’utilisateur peut saisir ses ventes et ses achats, gérer ses règlements, intégrer ses relevés bancaires et enfin envoyer ses écritures à son expert-comptable. Le dernier logiciel de la gamme, “Ciel Paye Facile”, est en réalité une interface de saisie avec la solution de gestion de paie en ligne proposée par Ciel.

Par ailleurs, l’éditeur profite aussi de ce lancement pour faire évoluer sa logique de distribution très orientée grandes surfaces en intégrant le canal Internet. Son objectif est de parvenir à écouler 150.000 logiciels/an (contre 100.000 à l’heure actuelle). Pour cela, malgré le fait que le prix ne soit jamais véritablement un obstacle pour une entreprise, Ciel joue une carte inédite : vendre une solution professionnelle à moins de 100 euros! “Compta Facile” est ainsi proposée à 89 euros, “Facturation Facile” à 79 euros (prix incluant 30 jours d’assistance illimitée et un an de mise à jour) et “Paye Facile” à 99 euros pour un an de services.

Présent lors de la conférence de presse de lancement, Olivier Midière, président du comité de pilotage du programme pour l’économie numérique, a salué l’initiative côté prix de l’éditeur (partenaire du passeport numérique) et “remarqué le côté intuitif du logiciel, psychologiquement intéressant pour des personnes craignant l’utilisation de l’informatique, surtout celles de plus de 50 ans”. Toutefois, Olivier Midière s’est avoué “plus circonspect” quant à l’utilisation du canal Internet pour acheter un logiciel. “Il y a encore 800.000 entreprises qui ne disposent pas d’une connexion à Internet en France”, a-t-il affirmé.