Comment mieux dormir en se débarrassant des problèmes de ronflement

gelee royale
Quels sont les bienfaits de la gelée royale sur la santé ?
mars 8, 2019
chirurgie esthétique
Quelles sont les règles à respecter en chirurgie esthétique ?
mars 25, 2019
troubles du sommeil

Vous ronflez beaucoup et cela cause des discordes dans votre couple ? Prenez les taureaux par les cornes et adoptez une solution pratique et efficace dès aujourd’hui. Parmi les astuces ci-dessous, choisissez celui qui vous correspond. Sachez également que le ronflement peut cacher des pathologies plus graves.

Les conseils pratiques pour éviter de ronfler

Afin de libérer vos voies respiratoires et de vous empêcher de ronfler, ne vous endormez pas sur le dos. Cette position contribue à favoriser le ronflement car la langue repose à l’arrière de la gorge et bloque ainsi l’arrivé de l’air. Dormez plutôt sur le côté. Pour maintenir cette position, vous pouvez mettre un obstacle dans votre dos pour vous remettre sur le côté de suite. Vous pouvez également surélever votre matelas pour éviter de ronfler. Cette technique libère le passage de l’air dans vos poumons. Une autre solution anti ronflement est d’humidifier votre chambre à coucher. Cette astuce permet de décongestionner vos conduits nasaux. C’est d’autant plus efficace pour les personnes qui souffrent de ronflement dû à des allergies. Évitez de boire de l’alcool avant de dormir afin de ne pas détendre les muscles de votre gorge. Enfin, évitez également de manger un repas trop copieux pour le dîner.

Les remèdes naturels pour arrêter de ronfler

Il existe également des remèdes naturels pour éviter les troubles du sommeil dus au ronflement. Ce sont des astuces simples et efficaces. L’huile d’olive est la première astuce. Une cuillère à soupe avant de dormir permet d’assouplir les tissus des voies respiratoires, ce qui évite le ronflement. Il existe également plusieurs huiles essentielles qui contribuent à l’ouverture des poumons. La menthe poivrée ainsi que la lavande sont très efficace contre le ronflement. Il vous suffit d’en inhaler avant de vous coucher ou d’en diffuser un soupçon dans votre chambre à coucher. Vous pouvez également gargariser votre gorge avec un rince-bouche à la menthe pour réduire la muqueuse nasale et dégager vos voies respiratoires. L’homéopathie est aussi très efficace pour les personnes qui souffrent d’une rhinite ou d’un rhume. Enfin, il est recommandé d’arrêter de fumer pour éviter de ronfler. En effet, le tabac irrite les muqueuses, ce qui entraîne une enflure de la gorge et réduit le volume d’air qui circule. La fumée cause aussi une congestion nasale qui accentue le ronflement.

Les dispositifs externes et les médicaments pour arrêter de ronfler

Lorsque les astuces et les remèdes naturels ne fonctionnent par pour regagner un sommeil réparateur, les dispositifs externes et les médicaments sont les derniers recours. Mais avant de tenter ces options, une consultation médicale est toujours requise pour vérifier que le ronflement ne cache pas un problème de santé plus grave. L’orthèse est un dispositif assez efficace contre le ronflement. Dès la première nuit, il dégage le nez et offre ainsi une respiration plus régulière. Selon la taille de la personne, c’est un dispositif personnalisable et très confortable. Un peu extrême mais efficace, le port de collet cervical permet aussi d’endiguer le ronflement. Il permet de surélever la gorge et de garder les voies respiratoires bien dégagées. Il y a également les bandelettes nasales que vous pouvez placer à l’extérieur du nez. Elles aident à élargir l’ouverture nasale et améliorer la respiration. Il existe également des bracelets et bagues conçus spécialement pour éviter le ronflement. Pour ce qui est des médicaments, il y a par exemple les sprays à diffuser dans le nez et dans la gorge permettent de limiter les vibrations. Les personnes qui souffrent de congestion nasale peuvent se faire prescrire un décongestionnant ou un antihistaminique. Les somnifères quant à eux sont à proscrire, notamment pour les effets de somnolence et de dépendance.