Dr Emmanuel Fabre, CH de Pontoise

Dr Tavernier : utilisateur du logiciel Medistory / Banque Claude Bernard
mars 10, 2017
Dr Jean-Marie Faroudja – Président du Conseil Départemental de l’Ordre des médecins
mars 10, 2017

Au sein des SAMU et des centres 15, le Vidal est l’un des outils de base du médecin régulateur, c’est en tout cas « l’ouvrage de référence » le plus souvent consulté en régulation. Au SAMU du Val d’Oise, sa version papier ne résiste malheureusement pas longtemps à l’usage intensif qui en est fait. L’ouvrage papier, dans notre espace de travail encombré, n’est ni la meilleure présentation ni la méthode de navigation la plus efficace pour accéder rapidement au contenu du Vidal.

Dr Emmanuel Fabre, CH de Pontoise

Notre environnement de travail est très informatisé et tend vers un poste intégré, à la fois outil de communication, d’enregistrement du dossier, de messagerie interne, d’accès à l’information opérationnelle, scientifique et médicale. La limite de ces ambitions d’intégration est, bien sùr, le coût.

J’ai installé, l’année dernière, VIDALexpert sur mon Mac portable que j’ai toujours à portée de main en régulation. C’est déjà bien mieux, à condition d’avoir l’application toujours lancée : la recherche est immédiate et efficace même si la richesse de l’interface n’est pas toujours très lisible. La version électronique apporte une réelle valeur ajoutée au contenu et permet notamment la détection d’interactions médicamenteuses, ou d’allergies croisées par exemple.

Cette année, nous avons pu installer en réseau VIDALcim 3.0, la nouvelle version destinée aux intranet hospitaliers. Je l’ai d’abord testée localement sur mon powerbook, puis déployée sur un serveur MacOS X à disposition de l’ensemble des acteurs de la régulation. La différence de vitesse est très significative et le confort d’utilisation s’en ressent immédiatement. L’accès à la base se fait grâce au navigateur (Firefox ou autre…) qui constitue l’interface universelle de la visualisation d’informations tout azimuth.

L’ensemble des fonctions du VIDALexpert sont disponibles à travers une interface bien plus adaptée : la page est dépouillée, efficace, sans option superflue ni choix inutiles : juste ce dont j’ai besoin pour travailler.

Accès direct aux monographies et navigation aisée à l’intérieur de celles-ci font de VIDALcim un compagnon idéal du médecin régulateur.

Des regrets ? Non. Des attentes, oui : j’attends avec impatience la version 3.1 annoncée pour Hôpital Expo (mai 2006) qui intègre parmi ses nouveautés 2 modules particulièrement utiles dans le cadre de la régulation médicale au sein d’un SAMU / Centre 15 :

– Toxin, la base de données toxicologique de référence et

– L’accès aux équivalents étrangers des noms de médicaments dans 23 pays.