MEGALIS

En ouvrant un réseau à haut débit, MEGALIS, le Conseil Régional de Bretagne a mis à la disposition des établissements publics ou participant au service public hospitalier ainsi qu’aux réseaux de soins, une infrastructure de communication rapide et sécurisée, où les flux d’informations de santé sont parfaitement isolés.

La plate-forme de télésanté a vocation à assembler, derrière un portail ou directement accessibles depuis les Systèmes d’Information Hospitaliers, différents services à destination des réseaux de soins, des établissements de santé, de tout professionnel de santé, des patients et du ” grand public “.

– Des services, centrés sur le patient, permettent le partage et les échanges d’informations médicales, pour une prise en charge plus efficace du patient et une meilleure coordination de soins.

– Des services de publications permettront la mise à disposition du grand public et des professionnels, des informations, articles, conseils participant à la formation, la prévention et la communication.

Les composants “structurants” sont un service d’identification des patients, permettant d’identifier de façon unique et sécurisée chaque patient au niveau régional et un annuaire des professionnels de santé s’appuyant sur l’annuaire du GIP-CPS, et permettant de définir les autorisations d’accès aux différentes applications grâce à une connexion sécurisée, par login et mot de passe et par la Carte de Professionnel de Santé.

La première version fournira via ce portail, un accès à une messagerie médicale sécurisée, un serveur d’images commun et un service de visioconférence, ainsi qu’une application de prise en charge de l’insuffisance rénale chronique (Breizh Rein). Tous ces modules étaient déjà opérationnels de façon indépendante. Désormais, leur intégration à la base identité et à l’annuaire des professionnels de santé permet au professionnel d’accéder aux différentes applications à partir d’une connexion unique sous réserve d’être connu et autorisé au niveau de l’application.

Ainsi, grâce à l’identification unique du patient, les données, colligées au fur et à mesure des différentes prises en charge dans les différents réseaux de soins pourront être partagées au niveau régional. La mise à disposition d’informations et le partage des documents, comptes rendus, résultats d’examens complémentaires, images, enregistrements de type ECG, EEG, se feront sous la responsabilité du professionnel et avec l’accord du patient, dans le respect de la loi du 4 mars 2004.