Mobilité : l’hôpital communiquant, une réalité à l’hôpital d’Arras

Soins médicaux aux personnes âgées: Intel voit gris!
mars 9, 2017
éviter l’eczéma
Les bons conseils pour éviter l’eczéma
mars 9, 2017

Avec une capacité de 1200 lits, 2000 employés, le Centre hospitalier d’Arras veille sur la santé d’un territoire de 230 000 personnes. Pour le Docteur Arnaud Hansske, directeur de l’information médicale et du système d’information du CH D’Arras, “les technologies ne sont pas un but, mais un outil” permettant d’apporter de nouvelles sources de vitalité et d’efficacité surtout dans un milieu ou l’information peut être vitale. Ce fut un véritable défi initié en 2001 et qui a permis dans un premier temps l’accompagnement de l’ensemble du processus de reconstruction de l’Hôpital Psychiatrique d’Arras (2004) et une intégration en amont du SIH et d’un réseau convergent de haute performance (intégrateur NCS de Cisco) ainsi que des choix structurants pour le nouvel hôpital qui a ouvert cette année.

Un chiffre clé: 25 %. C’est le taux annoncé, pour un retour sur investissement en deux ans. Les outils mis en place au service de psychiatrie de l’hôpital d’Arras (téléphonie IP, Wi-Fi intégral, mobilité, géolocalisation, contrôle d’accès, vidéo-surveillance, DMP-CPO) ont permis également une efficacité accrue au niveau de l’ensemble du personnel.

Fort de ces réalisations, le nouvel hôpital bénéficie de fonctionnalités renforcées et innovantes pour un établissement hospitalier, des choix structurants et un réseau convergent de qualité médicale (4600 points de connexion).

L’établissement est doté d’une gestion centralisée des bâtiments appelée aussi GTB permettant aux services techniques de disposer d’un réseau à la pointe accessible également à distance en ce qui concerne le contrôle des bâtiments (électricité, chauffage, pression de l’eau, ascenseurs), mais aussi vidéo surveillance, ouverture des portes, contrôle d’accès. Vous n’êtes pas dans un scénario de fiction futuriste, alors ne soyez pas étonnés de voir dans les couloirs des petits véhicules autoguidés (Automated Guided véhicules), ils sont là pour remplir de nombreuses missions (transport des déchets, linge, pharmacie,…).

Du côté des patients, si les chambres du nouvel hôpital sont plus spacieuses, elles sont équipées de services tels que vidéo, téléphone, TV, Radio-Internet, accessibles par un terminal numérique situé au pied du lit. Du coup, plus besoin de déployer un réseau télévisuel coaxial.

Pour les praticiens et les donneurs de soins, les services rendus sont nombreux favorisant  mobilité et efficacité. En effet quand on sait que 40% du temps des infirmières est passé en coordination et que plus de 50% du temps est passé dans des activités autres que les soins (par exemple pour les tâches administratives), il fallait fort de ce constat des outils adaptés permettant au professionnels de les aider dans leurs activités.

La Téléphonie sur IP (Internet Protocol) permet de remplacer la téléphonie classique en apportant de nouveaux services favorisant l’accès aux informations. Le marché remporté par deux fois par Cisco permet à l’hôpital de passer au tout IP avec plus de 2.000 postes installés et 4600 prises Ethenet installés. Les bâtiments étant couvert par un réseau sans fil Wi-Fi, la communication est optimisée. Le personnel devient de fait plus facilement joignable.

Toujours dans cette démarche d’efficacité, les tablettes PC sont venues équiper les médecins pour les aider au quotidien, dans leurs visites aux malades. Pour Roland Le Meur, Business Développement Santé chez Intel, ces tablettes s’intègrent parfaitement dans un projet de mobilité. Elles permettent de diffuser la bonne information, au bon moment, à la bonne personne et au bon endroit.

Ainsi, les outils nomades ont réussi leur entrée au Centre Hospitalier d’Arras, bien d’autres fonctionnalités sont mises en oeuvre comme l’appel infirmière (call nurse) qui permet au soignant de detecter rapidement l’appel et d’entrer en contact rapidement avec le patient via un téléphone mobile IP;  la géolocalisation, la RFID, la dictée numérique favorisant la dématérialisation et gain de temps, etc.

Un pari réussi pour cet établissement, lauréat cette année du prix  “2007 Cisco Networkers innovation Awards”, qui préfigure déjà l’hôpital numérique annoncé dans le plan Hôpital 2012. Des investissements très importants, mais bien d’autres innovations viendront enrichir l’existant tenant compte des évolutions technologiques (télé-biométrie, nouvelles techniques opératoires, etc.) et législatives à venir (DMP, HAD,…). Prochaine étape: l’évaluation.

On ne vous conseille pas de l’essayer, mais de prendre exemple pour le confort de tous,  patients et professionnels!