RFID à l’hôpital Saint Roch

Thierry Brun, Responsable commercial Administrations et Services Publics webMethods
mars 13, 2017
Le e-Procurement
mars 13, 2017

Le Centre Hospitalier Universitaire de Nice et IBM ont collaboré pour la conception et le déploiement d’un projet pilote combinant les technologies RFID et sans fil afin d’optimiser le parcours patient dans le service des urgences. Un plus pour les 70 000 personnes accueillies chaque année au urgences de l’hôpital Saint Roch.

Objectif localiser le patient en temps réel à n’importe quel moment et de n’importe quel endroit du service d’urgence de l’hôpital pour permettre de fournir des soins sans délais ou temps d’attente inutiles. Pour y parvenir, non seulement les patients mais aussi l’ensemble de l’équipement médical et les tablettes PC des médecins sont équipés d’une puce RFID. La « géolocalisation » sans fil du patient et de l’équipement optimise les soins et permet de connaître la disponibilité de l’équipement.

Fluidifier le processus de soins et de contrôle durant le temps de passage du patient dans le service

Dès leur arrivée aux urgences, les patients sont immédiatement munis d’un bracelet RFID personnalisé qui les suit à chaque niveau de traitement, en maintenant en permanence le contact avec un moniteur qui enregistre en temps réel toutes les données liées au patient (avec quels professionnels de santé a-t-il été en contact, quels équipements ont été impliqués…). Ces informations sont diffusées auprès du personnel médical simultanément sur des larges écrans LCD et sur les tablettes PC des médecins, également équipés de la technologie RFID.

Cette technologie permet de suivre en simultané l’équipement médical et sa capacité d’utilisation dans un souci d’optimisation et de rationalisation du traitement pour le patient. Le personnel médical du service d’urgence est tenu informé à tout moment du traitement dont ont besoin les patients et peuvent par conséquent les soigner de manière ciblée sans perte de temps inutile.

En utilisant le système d’information, le médecin peut également consulter le dossier du patient et accéder immédiatement aux conclusions des dernières analyses. Pour le Dr Jacques Levraut, praticien hospitalier au service des urgences de l’hôpital, « grâce à ce système nous serons en mesure de résoudre plusieurs problèmes simultanément. D’abord, nous assurer que les soins accordés au patient sont fiables et sans problème en étant toujours capable de pouvoir connaître exactement sa phase de traitement. Ensuite, grâce à ces informations personnalisées nous pourrons aussi améliorer le traitement».

« Le projet Hôpital Nouvelle Génération montre encore une fois ce que la technologie RFID peut accomplir. Ce sera un pas de géant dans l’utilisation de cette technologie dans le milieu médical », selon Jean-Michel Corrieu, responsable technologies RFID et Wireless pour IBM.