RFID à la Pitié-Salpêtrière

La RFID à l’hôpital, un outil de traçabilité
mars 7, 2017
RFID à l’hôpital : Géolocalisation, traçabilité, sécurité
mars 7, 2017
La fabrication de médicaments au sein même d’un hôpital pour les besoins des patients est sujette à de lourdes contraintes de traçabilité, à l’image de celles de l’industrie pharmaceutique. La gestion des matières premières et la préparation des médicaments demandent un haut niveau de contrôle et de sécurité.

En cas de problème avec un patient, il est nécessaire de pouvoir remonter à la source et de connaître la composition exacte et les conditions de fabrication du médicament prescrit. Si, dans l’industrie, les process sont largement automatisés, à l’hôpital, compte-tenu de la faible taille des lots, les dosages et les manipulations se font manuellement et les procédures de traçabilité sont sous la responsabilité du pharmacien. C’est une activité à haut risque, particulièrement chronophage.

L’hôpital de la Pitié-Salpêtrière  a mis en place, en 2005, un système de gestion de la traçabilité via RFID. Le système est construit autour de la plate-forme Axyo d’Axyome qui assure le contrôle et la sécurisation du cycle de vie complet d’un médicament : de la réception des matières premières jusqu’à la délivrance de la préparation au patient. L’identification des matières premières et des produits finis sont transmises via RFID (solution fournie par MBBS) et les données de pesages sont récupérées directement par la plate-forme, ce qui diminue le nombre de saisies et surtout le risque d’erreurs. Le contrôle des numéros de lot, le respect des délais de péremption, le contrôle du dosage sont complètement automatisés. La solution Axyo est 100 % web (Java, base de données MySQL, etc) et les tags RFID sont bien évidement réutilisables. L’investissement est donc limité et accessible à un grand nombre d’établissements hospitaliers.