Le Pap Test: déceler d’éventuelles tumeurs de l’utérus

santé
Conseils santé : profiter d’une plateforme spécialisée en ligne
juillet 21, 2020
Est-ce qu’il existe un lien entre l’autisme et l’épilepsie ?
juillet 27, 2020

Généralités sur le Pap Test

Le Pap Test est un test essentiel pour diagnostiquer d’éventuelles tumeurs dans l’utérus. Il est proposé gratuitement à toutes les femmes âgées de 25 à 65 ans. L’examen n’est pas douloureux, mais il peut causer un certain inconfort, surtout s’il y a une inflammation ou une altération de la microflore vaginale.

Le gynécologue prélèvera des cellules du col de l’utérus à l’aide d’un instrument spécial. La matière organique est envoyée aux laboratoires de cytologie afin d’être analysée. Le résultat de l’examen devra être très clair. L’inflammation continue peut orienter vers une fausse interprétation. Dans ce cas, il sera nécessaire de répéter le test. Si le résultat révèle des altérations, le gynécologue prescrira d’autres examens, notamment une colposcopie ou un autre test. La colposcopie n’est pas douloureuse et permet de visualiser l’état du col de l’utérus en interne.

Le Pap Test est sûr, mais pour éviter les faux positifs, il est bon que la femme s’abstienne d’avoir des relations sexuelles au moins trois jours avant le test. Les médicaments vaginaux sont également à proscrire. D’ailleurs, le jour prévu pour le test ne doit pas coïncider avec le cycle menstruel.

Savoir différencier le Pap Test et le frottis vaginal

De nombreuses femmes ne savent pas exactement quelle est la différence entre le Pap Test et le frottis vaginal. Le Pap Test est utile pour diagnostiquer la présence de lésions ou de tumeurs dans le col de l’utérus. Il permet de visualiser le cancer du col, le cancer de l’utérus ou le cancer de l’endomètre. Le but du frottis vaginal est plutôt d’identifier des processus inflammatoires plus ou moins graves.

Il est très important de se soumettre régulièrement au Pap Test (une fois tous les deux ou trois ans, selon les indications de votre gynécologue). En effet, grâce à un dépistage approfondi, on peut détecter des altérations ou des lésions qui pourraient évoluer en masses tumorales, même si la femme ne présente aucun symptôme. La prévention et le diagnostic précoce sont les deux armes gagnantes pour avoir les meilleures chances de succès dans le traitement et la prise en charge du cancer de l’utérus. Il sert à élimer le risque de cancer surtout chez les jeunes filles.