L’acide hyaluronique : l’élixir de jeunesse ?

Acide hyaluronique

C’est en 1934 que les médecins découvrent l’acide hyaluronique dans l’humeur vitrée de l’œil de bœuf. L’acide hyaluronique également appelée « hyaluronane » est comparée à une éponge à eau faite d’acide uronique et d’un aminoglycane qui assure la fraîcheur du teint en donnant un aspect rebondi à la peau. Présent dans l’organisme, l’acide hyaluronique disparaît au fil du temps pour laisser place aux rides. C’est pourquoi, il est rapidement devenu le remède miracle des peaux sèches et matures !

La composition de l’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est l’un des composants fondamentaux des tissus conjonctifs et garantit à la peau une résistance et une rétention de forme. Sa composition chimique est classée comme glycosaminoglycane car sa molécule se constitue d’une chaîne polysaccharidique produite par l’agrégation d’unités disaccharidiques, elle-même constituée de résidus d’acide glucuronique et de N-acétylglucosamine. Au pH physiologique, ces résidus sont ionisés donnant à la molécule d’acide hyaluronique une polarité élevée et une solubilité élevée dans l’eau. L’acide hyaluronique étant essentiellement hydrophile et peu soluble dans les tissus hydrophobes, il est utilisé à des fins cosmétiques comme hyaluronate de sodium. Il est transformé en forme saline en ajustant le pH afin de le rendre plus soluble dans l’eau.

Les actions pour combattre les rides

Les crèmes anti-âge à l’acide hyaluronique nécessitent une application quotidienne, voire plusieurs fois par jour. La crème doit s’appliquer matin et soir sur le visage pour faciliter l’absorption. Il est recommandé de masser doucement les zones du visage sujettes aux rides. Le maintien d’une alimentation riche en fruits et légumes (source de vitamines et d’antioxydants) est important pour compléter l’action des produits cosmétiques. Lorsque les crèmes à l’acide hyaluronique ne suffisent pas pour combattre les rides, il est possible de prendre de l’acide hyaluronique par voie orale ou d’avoir recours à la chirurgie par le biais d’injections de gel infiltré dans la peau. Le gel se mélange à l’acide hyaluronique du derme pour redonner à la peau l’effet volumateur initial. Etant biodégradable, les injections doivent se renouveler pour retrouver cette jeunesse éternelle tant rêvée… L’acide hyaluronique est principalement utilisé pour les sillons naso-géniens (des ailes du nez jusqu’au coin des lèvres) les « plis d’amertume » (situés de chaque côté de la bouche jusqu’au menton) les joues, les pommettes, le front et les pattes d’oie. Les injections conviennent à tous types de peau y compris les peaux plus épaisses et plus sensibles aux cicatrices. Les chirurgiens sélectionnent les produits adaptés aux particularités de chaque ride. La séance dure entre 10 à 30minutes, selon la zone traitée mais les plus sensibles peuvent toujours demander une intervention en anesthésie locale.

Les actions de l’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique a pour fonction principale de maintenir le degré d’hydratation, de turgescence, de plasticité et de viscosité. Sa conformation lui permet de stocker beaucoup d’eau. Il agit également comme une molécule absorbant les chocs et comme lubrifiant. L’acide hyaluronique est organisé en une structure réticulaire ayant deux fonctions principales : créer un échafaudage moléculaire pour maintenir la forme et le ton du tissu et fonctionne comme un filtre contre la libre diffusion dans les tissus de bactéries et d’agents infectieux, en exploitant le poids moléculaire des substances.

Quelles sont ses fonctions dans les produits cosmétiques ?

D’origine végétale et animale, l’acide hyaluronique est classé comme polymère naturel dans l’INCI pour ses propriétés hydratantes, anti-âge et cicatrisantes. C’est à la fois un présent actif et un ingrédient indispensable qui fait le bonheur de nombreuses marques de produits cosmétiques. Il doit subir un traitement chimique pour être efficace en application topique. C’est pourquoi l’hyaluronate de sodium, la concentration de sodium de l’acide hyaluronique est utilisé dans les injections intra-articulaires grâce à sa capacité de pénétrer dans les couches les plus profondes de la peau. Dans l’univers des produits cosmétiques, l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire permet de créer un film sur la peau, évite la perte d’eau et favorise l’hydratation. Les formulations de bas poids moléculaire permettent l’absorption de la molécule jusqu’aux couches les plus profondes du derme donnant une hydratation plus profonde, un meilleur teint et une meilleure élasticité de la peau. Les formulations de poids moléculaire moyen sont responsables de la rétention d’eau présentes dans les couches moyennes et superficielles de la peau. L’épiderme complète l’action d’hydratation et de tonicité obtenue en synergie avec les molécules de bas et haut poids moléculaire. Les pourcentages utilisés en cosmétique varient de 0,01 à 0,5% dans une crème ou un sérum. En vieillissant, notre peau perd sa rétention d’eau, se déshydrate progressivement et perd tout son éclat. L’acide hyaluronique est capable d’agir sur deux niveaux cutanés : en profondeur pour redonner du volume à la peau et à un niveau superficiel pour rendre la peau plus douce et plus élastique. En plus d’hydrater la peau, l’acide hyaluronique régule également la production de sébum. Il est également efficace contre l’hyperpigmentation, prévenant ou réduisant les taches cutanées dues au vieillissement. Des études récentes ont montré qu’il agit également comme anti-inflammatoire cutané. C’est pourquoi il est très efficace pour réduire les cicatrices d’acné et toutes marques d’inflammation sur le visage.