Mieux gérer les morsures de tiques en quelques conseils

Jusqu’à présent, il n’existe pas de vaccin contre les maladies de la fièvre des morsures de tiques. Éviter les piqûres de tiques est, donc, la seule protection contre ces maladies.

Qu’est-ce qu’une tique ?

En langage scientifique, une tique se définit comme un ” arthropode hématophage “. Ces acariens (attention : ce ne sont pas des insectes) possèdent 8 pattes ; ils peuvent être gris, noirs, marrons, beiges ou encore jaunâtres ; ils sont de forme ovale et plate.

Quelle est la taille d’une tique ? Une tique mesure entre 1 et 3 mm (lorsqu’elle n’est pas gorgée de sang) et peut enfler jusqu’à plusieurs centimètres de diamètre après s’être nourrie.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il existe environ 800 espèces de tiques différentes dans le monde. En Europe, seules 30 espèces sont présentes. En France, on trouve, principalement, des tiques du genre Ixodes ricinus, Dermacentor, Rhipicephalus, Amblyomma, Hyalomma et Argas.

Où trouve-t-on les tiques ? Les tiques vivent dans les zones boisées et humides (forêts, parcs, jardins, tas de feuilles mortes, broussailles) et dans les hautes herbes (champs, prairies). En France, elles sont, surtout, présentes en Alsace, en Lorraine, en Île-de-France, en Basse-Normandie, en Aquitaine, en Rhône-Alpes et en Midi-Pyrénées. Les tiques sévissent, principalement, entre mai et octobre.

Comment reconnaître une piqûre de tique ?

Attention : la tique ne pique pas, elle mord. C’est grâce à leur appareil buccal (que l’on appelle ” rostre “) que les tiques s’accrochent à la peau des animaux et des humains pour se nourrir de leur sang. Une fois que la tique a mordu son hôte, elle y reste accrochée. Il est à noter que, si la tique peut mordre à tous les stades de sa vie, chez les tiques adultes, seule la femelle mord.

La ” piqûre ” de tique passe, généralement, inaperçue. Elle est indolore, bien qu’elle puisse (rarement) entraîner des démangeaisons et une rougeur localisée. Pour reconnaître une morsure de tique, il faut chercher l’acarien, qui reste accroché à la peau. Il se présente sous la forme d’une ” boule ” noirâtre ou grisâtre en relief. Lorsqu’on passe le doigt, on sent la présence de la tique, ” plantée ” perpendiculairement à la peau ; rarement, on peut même voir bouger ses pattes.

Où piquent les tiques ? Les tiques ont tendance à s’accrocher aux endroits où la peau est fine : derrière les genoux, derrière les oreilles, dans les plis du cou, sous les aisselles, à l’entrejambe, dans les plis du coude, entre les orteils, dans le nombril. On peut, aussi, trouver une tique dans le cuir chevelu.

À savoir. Les personnes exposées aux morsures de tiques sont les professionnels travaillant en forêt, les campeurs, les chasseurs, les ramasseurs de champignons, les randonneurs. Il est, également, possible de se faire ” piquer ” par une tique au cours d’une simple balade en forêt ou au parc !

Conseils sur la façon d’éviter les morsures de tiques

Les tiques vivent principalement dans l’herbe, les buissons ou les sous-bois, ainsi que sur les animaux domestiques, de ferme et sauvages. Contrairement à la recherche passive de l’hôte (en le brossant lors d’un passage) des tiques Ixodes (dites tiques des bois) qui prédominent en Allemagne, la plupart des porteurs de piqûres de tiques (comme la tique brune du chien, les espèces Amblyomma, Hyalomma et Dermacentor) sont des tiques dites “marcheuses”, qui recherchent activement leur hôte et migrent, parfois, du sol vers la peau sur les chaussures et les bas.

Lorsque vous passez du temps dans les biotopes à tiques, portez des vêtements lisses et de couleur claire, car les tiques ont plus de mal à s’accrocher et sont, aussi, mieux vues. Il est conseillé de rentrer les jambes du pantalon dans les chaussettes pour couvrir la peau de façon homogène. Ne marchez pas pieds nus, avec des jambes nues ou des chaussures ouvertes et évitez le contact avec les herbes et les buissons, le long du chemin.

La protection la plus efficace est assurée par l’imprégnation insecticide des vêtements, y compris les chaussures et les bas, avec des pyréthroïdes tels que la perméthrine. L’imprégnation peut se faire par pulvérisation ou par trempage et dure plusieurs semaines. L’effet des répulsifs, qui sont des substances répulsives pour les insectes et les tiques telles que le DEET ou l’Icaridine appliquées sur la peau, est moins fiable et n’est efficace que pendant quelques heures.

Après avoir passé du temps dans des biotopes à tiques, vérifiez l’absence de tiques sur vos vêtements et votre corps. Les tiques piquent, généralement, dans les aisselles, derrière l’oreille, à la naissance des cheveux, à l’arrière des genoux, à l’intérieur des cuisses, sur l’abdomen et dans le nombril ou le pli des fesses.

La douche peut au moins enlever les tiques qui ne sont pas encore fixées. Les vêtements doivent être lavés à au moins 60°C pour tuer les tiques. Les tiques sur les vêtements secs sont, également, tuées par une chaleur élevée pendant 10 minutes dans le sèche-linge.

Vérifiez régulièrement (de préférence tous les jours) que vos chiens, chats et autres animaux domestiques ne sont pas infestés de tiques, surtout après avoir passé du temps à l’extérieur. Discutez avec votre vétérinaire des possibilités de protection contre les tiques (colliers anti-tiques, préparations ponctuelles).

Conseils pour enlever les tiques

Si vous êtes néanmoins piqué par une tique, vous devez la retirer le plus rapidement possible, car plus le processus de succion est long, plus la probabilité de transmission d’agents pathogènes est élevée. La meilleure façon de retirer une tique est d’utiliser une pince à épiler ou une pince à tiques spéciale, ou si nécessaire simplement avec une ficelle ou vos ongles. Les pinces à tiques sont disponibles en pharmacie ou dans les animaleries. Pour ce faire, placez la pince à épiler ou la pince à tiques (ou la boucle de ficelle ou les ongles) le plus directement possible sur la peau et retirez la tique rapidement sans la serrer, en effectuant de légers mouvements de rotation. Après le retrait, le site de la plaie doit être bien désinfecté. S’il y a une rougeur ou une autre réaction à l’endroit de la morsure de tique, il faut consulter le médecin pour retirer les restes de la tique.

Ne pas prétraiter la tique avant de la retirer. Souvent, les moyens recommandés, qui sont censés inciter la tique à lâcher prise, par exemple l’huile, le sel, l’essence ou les brûlures de cigarettes, ont plutôt l’effet inverse. À chaque irritation externe, la tique produit davantage de salive ou vomit. Il est, donc, beaucoup plus probable que des agents pathogènes soient transférés dans le sang.

Les risques

La maladie la plus fréquente transmise par une morsure de tique est la maladie de Lyme.

Les tiques peuvent transmettre diverses maladies causées par des bactéries ou des virus présents, dans la salive de la tique, qui pénètre la peau de l’hôte en se nourrissant de sang. La maladie la plus fréquente transmise par une morsure de tique est la maladie de Lyme. En Europe, d’autres maladies plus rares peuvent, également, survenir : l’anaplasmose, fièvre récurrente, tularémie, l’encéphalite à tiques, babésiose, et rickettsiose. Le risque de contamination est, toutefois, faible si la tique est enlevée dans 24 heures.

La maladie la plus fréquente transmise par une morsure de tique est la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme). La bactérie Borrelia burgdorferi est la cause de cette infection. En Europe, la tique du mouton est responsable de la transmission de la pathologie chez l’homme. Les symptômes sont variés et peuvent différer en fonction du patient et du stade de la maladie. À cause de ces différences, il n’est pas, toujours, facile de faire le diagnostic. Il est rare d’observer chez un même patient un tableau complet des symptômes, éruption cutanée locale, complications neurologiques et cardiaques, suivies de signes rhumatologiques.

En théorie, la maladie de Lyme évolue en trois étapes:

Jusqu’à 3 semaines après la morsure

Symptômes cutanés symptômes grippaux. La manifestation la plus fréquente chez la maladie de Lyme est l’érythème migrant (EM). L’érythème migrant est une infection locale de la peau qui apparaît quelques jours ou semaines, après la morsure de la tique. Il s’agit d’une tâche rouge circulaire qui grandit petit à petit, avec un diamètre d’au moins 5cm, avec ou sans blanchiment central. Au cours de cette première étape, des symptômes grippaux peuvent se développer.

Trois semaines à 5 mois après la morsure

Apparition des troubles neurologiques centraux ou périphériques : une paralysie faciale unilatérale e ou une méningite peuvent se développer.

La cardite de Lyme est une atteinte cardiaque causée par la bactérie Borrelia qui perturbe la transmission de l’influx nerveux au niveau du cœur et peut entraîner un bloc auriculo-ventriculaire

Cinq mois jusqu’à même parfois des années après la morsure

L’arthrite de Lyme. La maladie de Lyme peut atteindre les articulations. L’inflammation de l’articulation du genou est la manifestation la plus fréquente de l’arthrite de Lyme.

La maladie de Lyme chronique. On parle de borréliose de Lyme chronique lorsque la maladie se prolonge au-delà d’un an et évolue par périodes. Les symptômes décrits plus haut disparaissent, pendant quelques semaines ou quelques mois puis récidivent ou s’aggravent.

La prévention

Les tiques sont présentes tout au long de l’année mais sont plus actives pendant les mois chauds, d’avril à septembre période durant laquelle il faut être particulièrement vigilant.

Éviter tout contact avec les tiques :

  • Éviter les buissons et les zones de végétation dense et, en forêt, rester sur les sentiers.
  • Porter des vêtements couvrant la plus grande partie de la peau. Mettre, par exemple, les jambes de pantalon dans les chaussettes.
  • Porter des vêtements de couleur claire, les tiques seront plus visibles.
  • Utiliser un produit répulsif contre les insectes à base de DEET sur les zones de peau non couvertes.

Éliminer toutes les tiques du corps :

  • Après une randonnée, prendre une douche le plus tôt possible pour éliminer les tiques avant qu’elles ne se fixent.
  • Inspecter l’ensemble du corps à la recherche de tiques.
  • Mettre les vêtements dans le sèche-linge à haute température pour détruire les tiques éventuelles.

Comment réduire les habitats de tiques près de chez soi?

Dans les zones où des populations de tiques à pattes noires sont établies, de nombreuses stratégies d’aménagement paysager peuvent être adoptées pour contribuer à réduire le nombre de tiques.

En général, on peut réduire le nombre de tiques en ayant moins d’endroits couverts et ombragés. Garder son gazon bien court, ramasser les feuilles mortes et tailler la végétation (arbustes et arbres) sont tout autant de moyens contribuant à réduire l’ombre, dans les endroits fréquentés.

Vous pouvez, aussi, créer des habitats « peu favorables » aux tiques en ajoutant des matériaux plus secs ou nécessitant peu d’eau comme du paillis, du gravier, des patios et du ciment dans les endroits fréquentés.

Un animal de compagnie peut-il être atteint d’une maladie transmise par les tiques?

Bien des chiens ne souffrent pas des maladies transmises par les tiques auxquelles ils sont exposés. Certains peuvent, toutefois, éprouver des symptômes comme de la fièvre, une perte d’appétit et une douleur articulaire. Des produits contre les tiques comme les colliers anti‑tiques ou des traitements topiques existent pour les animaux de compagnie. Il convient, toutefois, de noter que les produits conçus pour les chiens peuvent causer des maladies et la mort chez les chats. Veuillez utiliser les produits vétérinaires contre les tiques conformément aux instructions de l’étiquette ou du vétérinaire. Le retrait de la tique dans les 24 heures suivant sa morsure protège l’animal d’une infection. Des vaccins contre la maladie de Lyme existent, aussi, pour les chiens.