Premiers réflexes en cas de morsure de tique

Quand le soleil est au rendez-vous, on ose à peine sortir et il y a déjà une tache noire collée à la peau. Lors d’une promenade dans la nature, des tiques peuvent s’accrocher à votre peau et, si elles sont infectées par la bactérie Borrelia, vous transmettre la maladie de Lyme. Que faire lorsqu’on découvre une tique sur soi ? Comment la retirer ? Quand doit-on consulter son médecin ?

Découvrez les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qui peut protéger des petites bêtes ennuyeuses et dangereuses ?

Des vêtements longs (pantalon, chemise à manches longues et chaussures solides) offrent une protection contre les tiques. Une autre astuce consiste à rentrer les jambes du pantalon dans les chaussettes pour empêcher les tiques d’attaquer. Les répulsifs à tiques peuvent également protéger la peau des tiques pendant une période limitée. Ensuite, les vêtements doivent être lavés à une température d’au moins 60 degrés.

Scrutez toujours attentivement le corps !

Les tiques n’ont pas de personnes préférées, mais des endroits préférés sur les gens : Il s’agit principalement d’endroits protégés comme le cou, les aisselles, l’arrière du genou, le creux du coude, le nombril, la zone génitale ou la racine des cheveux. Afin de trouver l’endroit idéal, les tiques font un long chemin sur le corps, qui peut durer jusqu’à une heure. Ainsi, le contrôle régulier de la peau est très important.

Comment enlever la tique correctement ?

Les tiques abritent une grande variété d’agents pathogènes et les transmettent à l’homme par le biais des morsures. Cela peut conduire à des maladies graves (maladie de Lyme, babésiose et cinquante autres). Il est donc important de les arracher dès que possible.

Pour éviter toute inflammation, la tique doit être retirée complètement à l’aide d’une pince à épiler ou d’un instrument spécial pour le retrait des tiques (par exemple, une carte à tiques). Il s’agit de saisir l’animal près de la surface de la peau et de le tirer lentement vers l’extérieur.

Important : saisissez toujours les tiques par leurs pièces buccales et non par tout le corps. Le site de la morsure ne doit pas être anesthésié avec de l’huile, de l’alcool ou de la colle, car cela peut amener la tique à produire encore plus de salive (y compris des agents pathogènes). Ensuite, la plaie doit être désinfectée et faire l’objet d’une observation plus poussée. En cas de coloration inhabituelle, de symptômes grippaux ou d’autres symptômes d’infection, consultez votre médecin généraliste dès que possible.

Ne minimisez surtout pas la morsure d’une tiques

La morsure d’une tique peut transmettre des agents pathogènes à l’origine de la maladie de Lyme ou même de la méningo-encéphalite estivale précoce, une méningite parfois mortelle. De plus en plus souvent, cela conduit à des blessures permanentes qui entraînent une perte de la capacité de travail. Dans ce cas, la charge financière est importante.

Nos polices d’assurance accident offrent une couverture des conséquences des infections causées par une morsure de tique.