De quoi sont composés les e-liquides ?

e-liquides

Les e-liquides sont un élément crucial pour bien vapoter. Cependant, face au large éventail de flacons et aux différents pourcentages d’arômes, de glycérine ou de nicotine, il est bien difficile de s’y retrouver et de faire son choix. Comme le taux de chaque ingrédient a une incidence sur la vape, pour trouver un e-liquide adapté, il faut d’abord comprendre de quoi il se compose.

Analyser le contenu d’un e-liquide

Selon les produits, un e-liquide peut contenir entre trois et cinq ingrédients. La base neutre, l’arôme et la nicotine sont les composants fondamentaux auxquels peuvent s’ajouter des additifs (eau déminéralisée ou alcool). En France et en Union Européenne, cette recette est soumise à des normes sanitaires strictes afin de préserver la santé des consommateurs. Cette réglementation ne s’applique pas aux produits importés depuis l’extérieur de l’Europe, il faut donc rester vigilant sur la composition du liquide que l’on met dans son clearomiseur et toujours s’assurer que la recette est conforme à la loi.

E-Liquide : base neutre

Le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (GV) servent de support pour fixer l’arôme et la nicotine du e-liquide. Ces deux substances translucides et visqueuses donnent aussi son caractère au vapotage. Représentant entre 80 et 90 % du contenu du flacon, un dosage bien ajusté est primordial. D’ailleurs, leurs propositions respectives varient d’un article à un autre. Ainsi, plus le pourcentage en glycol est élevé plus le hit est puissant. La densité de la vapeur du liquide est alors minimale. À l’inverse, lorsque le taux de glycérine est important, la vapeur est très dense mais le hit est faible. Choisir un liquide composé d’une base neutre équilibrée (contenant autant de PG que de GV) est conseillé pour les débutants.

E-liquide : les arômes

Alors que la cigarette électronique a d’abord été imaginée pour réduire le tabagisme en éliminant les substances nocives et en amoindrissant la sensation de manque, les consommateurs ont vite recherché de nouvelles expériences à travers la vape. Les fabricants de cigarettes électroniques se sont alors mis à concevoir des saveurs novatrices pour changer radicalement de celles de la cigarette traditionnelle. Ainsi, 5 à 20 % d’un e-liquide se compose d’arômes naturels ou de synthèse donnant un goût inédit à la bouffée. Ce pourcentage varie selon les marques et en fonction de la puissance aromatique recherchée par le vapoteur. Le classique goût tabac rivalise désormais avec le parfum menthe et avec des senteurs douces telles que fruits rouges ou ananas. Des arômes concentrés comme macaron ou spéculoos ont également fait leur apparition.

La nicotine dans les e-liquides

Arrêter de fumer grâce à la e-cigarette est une méthode toujours plébiscitée par les gros fumeurs car elle permet de garder la gestuelle et le rituel d’une cigarette classique. Chaque flacon de liquide contient entre 0 et 20mg/ml de sels de nicotine, substance extraite du tabac. La présence de ces sels favorise la montée du hit. Aussi, pour un vapotage équilibré, il faut bien doser le pourcentage de propylène glycol et celui de nicotine afin que le produit ne soit pas trop puissant.

Eau et alcool

Ces deux ingrédients sont présents dans certaines recettes, servant comme additifs pour améliorer le confort de la vape. L’eau déminéralisée n’est présente que de manière résiduelle, ne représentant donc aucun danger pour la santé. Quant à l’alcool, principalement de l’éthanol dénaturé, il a pour fonction d’homogénéiser le mélange, d’améliorer le hit. Il sert aussi d’exhausteur de goût. Ce composant représente moins de 5 % du liquide pour cigarettes et le fabricant n’a pas l’obligation de faire mention de cette substance si sa présence est inférieure à 1 %. Les consommateurs sont de plus en plus attentifs au contenu de leur e-cigarette et de leur e-liquide en particulier.

Éviter les additifs et les composants controversés sont les premiers motifs d’une telle implication. D’ailleurs, pour un vapotage totalement sur-mesure, bon nombre se mettent à fabriquer eux-mêmes leurs produits. Cette méthode aide à contrôler sa consommation et limite le gaspillage de liquides qui, à peine entamés, ne conviennent finalement pas au palais du vapoteur. Pour parvenir à un résultat qui soit agréable, sain et qui n’abîme pas la e-cigarette, il est impératif de bien connaître les composants indispensables du liquide, mais aussi les propositions de nicotine, d’aromes et liquides de base à combiner. Les boutiques spécialisées dans l’univers de la vape vendent des kits d’initiation pour les novices ainsi que des composants de base pour créer des liquides uniques.

Maintenant que vous avez pris connaissance de la composition des e-liquides, il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui convient le mieux à votre profil de vapoteur.