Les effets de la cigarette électronique sur la santé : Mythes et réalités

cigarette électronique
Vous souhaitez acheter une cigarette électronique ? Que cet achat soit motivé par la curiosité ou par désir d’entamer un sevrage tabagique, il est important de ne pas vapoter à la légère ! En effet, si elle est considérée comme meilleure pour la santé que la cigarette, l’e-cigarette peut avoir des effets secondaires qu’il est important de connaître.

Cigarette électronique et petits désagréments

Difficile de ne pas se laisser tenter en découvrant la variété des produits proposés par les fournisseurs en ligne tels que CigaretteElec. Néanmoins, quelques informations sont à connaître avant de se lancer.

Toux et maux de gorge

Chez certains consommateurs, la cigarette électronique provoque des maux de gorge et de la toux. Ces désagréments peuvent avoir un lien direct avec la surconsommation d’e-liquide mais surtout avec un taux de nicotine trop élevé. Augmenter la valeur de la résistance de son appareil permet de réduire les maux de gorge. Quant à la toux, elle est généralement appelée « la toux du débutant », la gorge pouvant mettre du temps à s’adapter au passage de la vapeur. Si cette toux persiste au-delà de deux jours, il faudra là encore surveiller le taux de nicotine et peut-être, opter pour un modèle moins puissant.

La déshydratation buccale

Si elle est notable chez bien des vapoteurs, elle n’est pas dramatique. En optant pour un e-liquide moins chargé en propylène glycol, ce désagrément ne devrait être plus qu’un mauvais souvenir.

L’impact buccodentaire

Selon les études, les aérosols des e-cigarettes pourraient provoquer une inflammation gingivale et impacter défavorablement la santé bucco-dentaire des fumeurs. Cela reste néanmoins peu fréquent. Quant à l’agueusie, soit la diminution du goût que peut provoquer la vape, elle peut être évitée en vapotant des bases neutres, le temps de permettre aux papilles de se reposer.

E-cigarette et les soucis de santé plus sérieux

L’impact pulmonaire

Chez un non-fumeur, l’utilisation de la cigarette électronique peut avoir un impact néfaste sur le système respiratoire. Cet impact négatif se note tout particulièrement si cette utilisation commence à un jeune âge. En cause, les arômes qui peuvent avoir un effet toxique. Les preuves de l’impact pulmonaire de la vapoteuse restent néanmoins modérées, tout comme les possibles irritations des voies respiratoires. Malgré tout, pour lutter contre ce risque, des marques ont remplacé certains composants de leurs solutions pour des produits plus doux.

Risques de cancer

On ne peut nier la présence de formaldéhydes, des constituants mutagènes et cytotoxiques, dans l’e-liquide des cigarettes électroniques. Ces derniers peuvent avoir une influence sur le risque de cancer, notamment lorsqu’ils sont ingérés sur le long terme. Les sinus et des voies respiratoires hautes seraient dès lors les plus impactés. Chez un fumeur classique, les risques de cancer sont dus à la présence de très nombreuses substances cancérogènes. Elles sont responsables d’insuffisances respiratoires mais également de cancers pulmonaires. Ces substances n’existent qu’à un taux très faible dans les vapoteuses. En conséquence, on considère que les risques de développer un cancer sont considérablement réduits lorsqu’un fumeur passe à la vapoteuse. En somme, l’utilisation de la cigarette électronique n’est pas sans impact sur la santé. Néanmoins, s’il est difficile de connaître les risques sur une utilisation à long terme, la vapoteuse reste dans tous les cas une solution optimale pour le sevrage tabagique. Pour être certains de consommer dans les meilleures conditions et dans le respect de leur santé, les fumeurs souhaitant acheter une cigarette électronique sont invités à se tourner en priorité vers des produits aux normes de sécurité européennes et certifiés par l’AFNOR.

Plan du site