Pourquoi la santé des salariés est un enjeu pour l’entreprise d’aujourd’hui ?

santé des salariés

Publié le : 25 janvier 20247 mins de lecture

62% des salariés voient leur santé mentale affectée lorsqu’ils exercent leur métier. Par ailleurs, 52% des employés estiment que c’est leur santé physique qui est impactée par leur travail selon l’enquête de l’Observatoire de l’absentéisme menée par l’Ifop en 2022. Ces chiffres démontrent l’importance de prioriser la santé des collaborateurs au travail. Face aux changements organisationnels fréquents, la santé physique et mentale des salariés peut être mise à rude épreuve. S’il est vrai que les collaborateurs sont partis prenantes de l’entreprise et jouent un rôle décisif dans la performance de celle-ci, de nouveaux enjeux se dessinent pour les employeurs afin de déployer de nouvelles stratégies pour accompagner au mieux ces derniers dans la prévention de leur santé.

Préserver la santé de ses salariés : un enjeu de taille pour les entreprises

Avant toute chose, il convient de rappeler que, selon l’article L. 4121-1 et suivants du Code du travail, l’employeur est tenu de : « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des risques professionnels, des actions d’information et de formation et la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés ».Afin d’assurer cette obligation, il est nécessaire de la transcrire sur le Document Unique de l’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP). Au-delà du volet légal auquel est tenu l’employeur, préserver la santé de ses salariés représente un enjeu majeur afin d’améliorer les performances de l’entreprise de façon pérenne. En effet, la prévention de la qualité de vie au travail, des risques psychosociaux ou encore l’adaptation d’un poste en fonction d’une pathologie reconnue, sont des moyens efficaces pour renforcer l’engagement des salariés et diminuer le taux de turnover. Ces actions contribuent à créer un environnement de travail sain. Les collaborateurs seront alors dans des conditions propices pour effectuer leurs missions quotidiennes et ainsi améliorer leur productivité individuelle qui se répercutera positivement sur l’efficacité globale de l’entreprise.

La prévention va également de pair avec la réduction du taux d’absentéisme au travail. Les mesures proactives mises en place pour prévenir les accidents et maladies professionnelles réduisent considérablement les arrêts de travail pouvant parfois courir sur une longue durée. De même, l’attention particulière portée à la santé mentale et psychologique des collaborateurs (stress, risques psychosociaux…) contribue à améliorer le bien-être général au travail. Des salariés en bonne santé mentale sont plus enclins à venir travailler et s’investir pleinement. Ces actions constituent une forme significative de reconnaissance envers les employés et permettent de renforcer le sentiment d’appartenance et de loyauté en interne. Elles permettent également de mettre en avant la marque employeur de l’entreprise, notamment lors de nouveaux recrutements. Au-delà des critères classiques que l’on peut avoir lors d’un entretien d’embauche, il est certain qu’un candidat sera d’autant plus sensible à une entreprise dans laquelle une politique de santé au travail est bien implantée. La tension actuelle sur le marché du travail est une des raisons pour lesquelles la prévention ne peut plus être une option pour une entreprise, mais elle n’est pas le seul moyen de préserver la santé de ses salariés. En effet, la mutuelle est un levier puissant dont on parle moins, mais qui n’est pas négligeable pour autant, bien au contraire.

À parcourir aussi : Actualité en ligne de la prévention des risques psychosociaux en entreprise

La mutuelle : un investissement essentiel pour le bénéfice commun

Depuis l’entrée en vigueur de la loi ANI le 1er janvier 2016, les employeurs du privé (hors particuliers employeurs), doivent proposer une couverture complémentaire santé collective à l’ensemble de leurs salariés.

Du fait de cette obligation légale, les mutuelles sont aujourd’hui perçues, par beaucoup, comme étant uniquement un coût pour les entreprises. Et pourtant, bien plus qu’un coût, ces dernières se révèlent être un levier essentiel qui peut changer la donne si son choix est fait consciencieusement par l’employeur.

En effet, une entreprise qui offre une protection de santé optimale en termes de garanties, contribue fortement à préserver et améliorer le bien-être physique et mental de salariés. Cela est notamment vrai pour les collaborateurs bénéficiant de traitements coûteux ou soins spécialisés n’étant pas entièrement pris en charge par la Sécurité sociale. C’est une charge mentale qui pèsera en moins sur ces derniers, puisqu’ils disposeront des ressources nécessaires pour prendre soin de leur santé.

Il est à noter que la loi impose également à l’employeur de participer au moins à hauteur de 50% du prix des cotisations de ses salariés. L’entreprise peut faire le choix d’augmenter son taux de participation, allant même jusqu’à 100%, auquel cas les salariés n’auront rien à payer. Un véritable Game changer pour les salariés qui voient leur pouvoir d’achat augmenter. Cet avantage reflète la forte préoccupation de l’entreprise envers le bien-être de ses salariés. Un aspect de plus en plus prisé par ces derniers.

La complémentaire santé est également un moyen pour attirer et fidéliser les talents, tout en construisant une image de marque employeur forte et responsable. La complémentaire santé jusqu’à lors perçue comme une contrainte, se révèle être un levier stratégique qui joue un rôle déterminant à la fois dans la préservation de la santé des collaborateurs, l’image de l’entreprise ainsi que sa compétitivité sur le marché.

Jaji.fr, mutuelle d’entreprise engagée, propose par exemple des offres adaptées aux conventions collectives Syntec, Publicité et Expert-comptable.

Plan du site